Coq

Les Chinois de l'Antiquité, qui ont constitué le zodiaque couramment employé en Asie et en Extrême-Orient, ont attribués aux natif du Coq des qualités que nous aurions tout aussi bien pu lui donner en Occident, si nous avions choisi d'introduire cet animal dans notre zodiaque.

Ainsi, selon eux, le natif du Coq est un être fier, déterminé, mais parfois velléitaire ou présomptueux, franc, loyal, sans détour mais manquant de nuance, de subtilité, de tact, de diplomatie. Il choisit le plus souvent la voie directe. Il dit ce qu'il a sur le coeur sans ambages, sans détour, au risque de mettre les pieds dans le plat, de choquer, de blesser même parfois.

Malgré le manque de finesse dont il fait preuve, il possède un caractère pointilleux. Lorsqu'il s'agit de voir et de comprendre ce qui se passe autour de lui, on peut compter sur son regard aiguisé et sur son attention qui se fixera sur les détails qui échapperont aux autres, mais pas à lui. Ce don d'observation qui est le sien ne le rend pas objectif pour autant. En effet, pour lui, voir c'est croire. Il croit donc uniquement ce qu'il voit, mais il voit également ce qu'il croit ou croit voir. Or, comme il ne supporte pas la contradiction et se convainc aisément d'être le seul à avoir vu juste, il n'est pas facile de lui faire entendre raison ni de lui ouvrir les yeux lorsqu'il s'aveugle.

En dehors du fait qu'il aime qu'on le flatte, ce n'est pas un être aussi superficiel qu'il veut bien le laisser paraître. Il est foncièrement courageux, voir même audacieux, parfois, n'hésitant pas à s'engager à fond pour défendre une juste cause, jeter ou relever un défi, accomplir une mission, remplir un contrat difficile. Par ailleurs, il possède de telles richesses énergétiques qu'il est souvent difficile de le suivre, de travailler au même rythme que lui sans s'épuiser. Dans le feu de l'action, il se persuade si bien d'être le meilleur qu'il lui arrive en effet de l'être, si toutefois il ne pèche pas par excès de zèle, vanité ou tyrannie. Pourtant sous le masque des apparences, se dissimule un être fondamentalement anxieux, tourmenté par une authentique inquiétude intérieure qui le pousse à rechercher les encouragements, les regards admiratifs, les compliments. Il compense ainsi la faiblesse de son équilibre psychologique par une force morale, un pouvoir d'action et de conviction, un besoin d'ordre, d'organisation, de méthode, de ponctualité qui le rendent intolérant, intransigeant, très exigeant avec lui-même comme avec les autres, mais aussi un peu agaçant parfois, il faut bien le dire, à force d'être celui qui a toujours raison et qui donne l'exemple.

De même, son élégance, le fait qu'il semble ne jamais se laisser aller, qu'il se montre précis et consciencieux dans les moindres de ses actes, n'en cache pas moins un aspect brouillon et instable de son caractère, qui peut se révéler flagrant dans sa vie amoureuse. Car, s'il aime régner en maître dans son foyer, entouré de la cour de ses proches et de ses amis, vivre comme un coq en pâte en quelque sorte, pour se prouver qu'il est le meilleur et qu'il peut toujours séduire, il n'hésite pas à se lancer dans la première aventure venue. Pourtant il est lui-même d'une possessivité tyrannique à l'égard de ceux qu'il aime, dont il ne supporte aucun écart, et dès que ses sentiments sont en cause, il se révèle très susceptible. Les colères du Coq ne passent jamais inaperçues.