Singe

Pourvu de plus de dons qu'il n'aura de temps pour les exploiter, de mille et un talents, créatif, inventif, fantaisiste, charmeur, magnétique, attirant, sympathique, habile, agile, audacieux, astucieux, on pourrait établir une liste interminable d'adjectifs pour qualifier la personnalité haute en couleur, pleine de relief et de piquant du natif du Singe chinois. C'est d'ailleurs ce qu'il souhaite : il adore qu'on parle de lui, qu'on s'intéresse à lui, qu'on se préoccupe de sa petite personne. Qu'on le mette sur un piédestal ou sur la sellette lui importe peu. L'essentiel à ses yeux est de ne pas passer inaperçu, d'être en représentation à tout instant, de tenir le premier rôle dans le grand théâtre de la vie.

S'il ressent un tel besoin de susciter l'admiration, l'estime ou l'intérêt d'autrui, c'est parce qu'il est très conscient de sa valeur et de ses possibilités, mais aussi de sa générosité, de sa grandeur d'âme, de sa magnanimité. Il comprend fort bien qu'on puisse lui envier de telles qualités ou qu'elles soient parfois à l'origine de critiques ou médisances. En revanche, il ne supporte pas la contradiction, l'indifférence, les limitations ni les échecs. En toutes circonstances, en toutes choses, il faut qu'il puisse exercer sa suprématie. Si tel n'est pas le cas, il se révèle fort susceptible, colérique, ou bien il se drape dans sa dignité et disparaît sans plus jamais reparaître.

De telles attitudes dissimulent bien sur une fragilité caractérielle peu apparente, mais bien réelle, qui le pousse plus que tout autre à rechercher l'approbation et l'admiration d'autrui. Le natif du Singe présente bien des ressemblances avec notre natif du Lion, en cela qu'il donne souvent l'apparence de dominer les situations avec humour, aisance, brio, sans complexe et sans scrupule, forçant la sympathie, quand au fond il souffre d'un vrai problème d'identité. Il est donc normal qu'il provoque des réactions extrêmes dans son entourage. En effet, il déteste la tiédeur, la médiocrité, la routine, la monotonie. Il lui faut du mouvement, un pari à prendre ou à gagner, un défi à jeter ou à relever, une personne à séduire ou à convaincre, un territoire à conquérir ou à faire prospérer. Il ne se lasse jamais. Infatigable, tantôt dominateur et autoritaire, tantôt désinvolte et opportuniste, il n'existe pas de mission impossible ni de problème insoluble à ses yeux. Lorsqu'il est déterminé à obtenir quelque chose, rien ni personne ne peut l'empêcher d'y parvenir. C'est peut être pour cela qu'en plus de tous les qualificatifs, des multiples qualités et défauts qu'on lui prête, on lui attribue aussi celui de chanceux. En réalité, il fait sa chance autant qu'il risque de la défaire, s'il n'apprend pas à se maîtriser, à canaliser son agitation mentale, son impatience et son insatiable ambition.

Paradoxalement, lorsque ses sentiments sont en cause, il devient beaucoup plus lucide, raisonnable, sélectif. Mais, là encore, c'est sa crainte de subir un échec qui dicte son comportement prudent. Car s'il ressent le besoin de séduire, de charmer, d'être un héros aux yeux de l'élu de son coeur, le Singe craint plus que tout d'être déçu, lésé, trahi, de voir d'éteindre les feux de l'amour. C'est pourquoi il est souvent instable en amour. Il fuit, il rompt de crainte d'être fui, rejeté ou de ne plus se sentir aimé.